Compte rendu de notre course – 6h TTE Le Mans

RACE REPORT 6 heures du Mans : 

UN RETOUR PERFORMANT !

Ce week-end s’est déroulé la finale du championnat de France d’Endurance, le Trophée Tourisme Endurance. Engagé en catégorie T1 au sein de l’équipe eXigence MOTORSPORT, BB a repris le volant d’une Clio 3 Cup en course après 2 ans d’absence dans un peloton.

La dernière apparition de Benjamin lors d’une course date de novembre 2016 déjà, au Paul Ricard, lors des finales du Trophée Tourisme Endurance. Toujours au volant d’une Clio 3 Cup et avec la même équipe. 

Le contexte de cet engagement est particulier. En effet, BB s’aligne avec deux collègues moniteur de pilotage. L’objectif du week-end, le plaisir ! Le week-end de course s’est déroulé sur 2 jours : le vendredi avec les essais et le samedi pour la séance qualificative et la course dont le départ fut donné à 13h15 pour une arrivée de nuit ! 

DES ESSAIS ENRICHISSANTS

Les séances d’essais avaient pour but d’apprendre la piste pour Rémi et Laurent, les équipiers de Benjamin. Quant à BB, le but était d’apprendre et comprendre le fonctionnement des pneumatiques Pirelli utilisés au sein du TTE depuis 2017. Les 2h20 d’essais furent très constructifs et ont permis à l’équipe de travailler sur le fonctionnement des pneus.

UNE QUALIF PERFORMANTE MAIS DÉCEVANTE. 

Les 62 voitures se sont élancées sur le tracé Bugatti au Mans à 9h30 samedi. La fraîcheur de novembre et le manque de soleil rendent la chauffe des pneumatiques complexe. Benjamin prit le dernier relais. A peine élancé lors du second tour (premier chronométré), Full Course Yellow, drapeau jaune sur l’ensemble du circuit ; impossible de faire un temps. Le FCY continue lors du troisième tour ; l’équipe décide alors de faire rentrer BB pour effectuer un changement de pneus.  

Après un changement de pneu éclair, il reste alors que 8 minutes à BB pour réaliser un chrono. La première tentative est décevante en 2:00,736. En franchissant la ligne, il reste alors encore 6 minutes pour réaliser un temps. La seconde tentative est alors transformée en 1:58,066 ! Malheureusement, après avoir franchi la ligne, drapeau rouge, séance terminée 5 minutes avant la fin de séance !

« Je suis très frustré par cette qualif ! Ma première tentative s’est soldée par un Full Course Yellow donc impossible de faire un chrono. Puis lorsque je suis reparti avec les pneus neufs, il m’a fallu 2 tours pour que le train avant ne chauffe. J’ai eu donc une seule tentative correcte pour faire un chrono mais le trafic en piste était juste incroyable et j’ai été énormément perturbé par les autres voitures, surtout dans les parties rapides ou certains pilotes, qui ont de grosses autos, sont lents voire très lents dans les parties rapides et donc gênent les autres. Ce n’est pas très grave mais c’est désagréable. On fait le troisième temps à un dixième de la pole donc c’est plutôt positif ! Nous sommes dans le match, la course va être longue. » 

LA COURSE « by night »

BB prit le départ de la course, donnée à 13h28. Les 62 voitures furent rapidement stoppées dans leur élan par un safety car. Le premier tour de course fut alors bouclé derrière la voiture de sécurité. Après 2 tours, elle fut à nouveau relancée mais immédiatement stoppée par … un safety car. Le pilote d’eXigence MOTORSPORT a cependant eu le temps de prendre la seconde place du classement T1 derrière la 77. Ces safety car ont eu pour conséquence de perturber plusieurs concurrents, qui ont doublés sous safety car, la 9 et la 171 ont profité de cet instant pour doubler la numéro 10 et la 77, première et seconde du T1.  Après plusieurs tours, retour au vert sur le Bugatti ! BB en bagarre avec la 171 se fait clairement bouchonné par la numéro 65 (voiture d’une autre catégorie) empêchant BB de pouvoir doubler la 171. En délicatesse avec ses pneus, la numéro 10 coupe involontairement à la chicane Dunlop, à plusieurs reprises, ce qui lui vaudra un avertissement.

Après une heure de course, la 10 rentre au stand pour le premier relais. Coup de théâtre, après avoir effectué le remplissage du réservoir, l’auto refuse de démarrer, démarreur HS.

Les 4 prochaines heures, les équipiers de Benjamin effectuent le job sans commettre la moindre faute. 

Le dernier relais, BB dispose de pneus neufs pour son dernier relais ! L’objectif : remonter ! Pointant à la 7ème place de la catégorie T1, BB s’élance dans la nuit sur le circuit Bugatti. Ce dernier relais sera perturbé par seulement 1 safety car, au début du relais de BB, lui permettant de monter en température les pneus, redescendus en température à cause de l’air ambiant proche des 6°C.  À la relance, les chronos tombent ! Malgré le trafic, BB réalise d’abord un chrono en 1:56,919 puis 1:56;616. L’auto semble performante avec un chrono 1,4s plus rapide que lors des séances qualificatives !  Après un peu de trafic, retour à l’attaque du chrono. BB veut le meilleur tour en course ! Et au 148ème tour, il réalise un 1:56,065 soit une demi-seconde plus rapide que le second en T1. Preuve que la numéro 10 est toujours compétitive malgré cette fin de course : elle réalise, sur les 6 derniers tours, 3 chronos en 1:56 ! 

Après les 6 h de course, la numéro 10, piloté par BB, franchit la ligne d’arrivée à la 5ème place du T1 et a parcouru 154 Tours du circuit Bugatti soit 644,49 km en 6 heures !  

« Je suis très heureux de cette course. Après 2 ans sans faire de course, j’avais peur d’avoir perdu de ma performance et de mon feeling au volant. Il n’en est rien puisque j’ai été de suite à l’aise dans la voiture et l’équipe m’a fourni une super auto surtout lors de mon deuxième relais où l’auto était totalement différente que lors de mon premier relais, elle est devenue très facile à piloter ! L’objectif caché était aussi de montrer aux Team du BTCC que je suis toujours performant et que je continue de travailler dur pour ce projet ! »  

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *